Info-Manifs: REPORTAGE-DIFFUSION | Action Coordination 28.11.2020

Depuis le 22 août 2020, Action Coordination, l’organisation derrière le groupe Facebook Les Manifs du Samedi (maintenant Info-Manifs, avec près de 7000 membres) a pris de l’ampleur au Québec. Connue originalement pour la coordination sans relâche d’actions et de manifestations de manière décentralisée depuis maintenant 15 semaines, AC innove cette semaine avec une programmation en direct de 12h d’affilée du Convoi pour L’Union et la Liberté, qui attend des milliers de participants venants des quatre coins de la province. Grâce au travail acharné des membres d’AC, le flux sera diffusé librement par une dizaine de médias autonomes partenaires dont Black Sheep Truth Media, Actualité Politique du Québec, Les Gaulois Réfractaires (près 30k membres, Europe), Fearless Canada et Bright Light News.

Action Coordination se démarque par sa fine utilisation des technologies, et sa capacité de mobiliser de manière horizontale à travers les diverses régions du Québec. Cette mobilisation historique de Baie-Comeau à Sherbrooke, en passant par Matane, Gaspé, Victoriaville, Drummondville, Rouyn-Noranda et Trois-Rivières, permet aux militants de se regrouper sur une base hebdomadaire en se servant stratégiquement des technologies de l’information pour contester l’État d’urgence sanitaire. D’ailleurs, AC détient plusieurs autres groupes Facebook connexes dont Saturday’s Demos in All Cities Peaceful (Canada), des groupes de co-voiturages sans masques, et Action Coordination | Partage d’Informations. Afin d’aider le public à rester informé sur la crise actuelle et ses répercussions sur nos droits et libertés, un wiki est en cours de développement, disponible pour consultation ici

Pour en découvrir plus sur Action Coordination, visitez leur site web actioncoordination.org

Pour les soutenir dans leur campagne de financement, c’est possible de donner en se rendant ici: https://a-c.ac/PublicationNousSoutenir

Libre-expression: action de la semaine du 25.11.2020

Il est essentiel de continuer à demander de la transparence et des comptes rendus à nos instances gouvernementales. L’action que nous proposons cette semaine est de signer la pétition de Friends of Canadian Broadcasting qui demande à CBC de mettre fin au programme Tandem, permettant à des multinationales d’acheter (encore plus) les journalistes du diffuseur public sous le couvert du « journalisme ». En savoir plus.

Texte de la pétition:

Dear Mr. Goldbloom,

I am writing in support of hundreds of current and former CBC journalists and executives who are calling on you to put an end to Tandem, management’s branded content initiative. These people have dedicated their careers to public service. Please heed their call.

So-called “branded content” is extremely insidious for so many reasons, most of all because it casts suspicion over the trust-worthiness of everything else the CBC produces. It’s up to you to stand up for your audience and for all Canadians, to ensure we have access to news and information we can trust.

More and more Canadians are getting their information from pathologically unethical companies like Facebook, who target information to our personal interests to maximize the chance we will click on ads. Profit is their only goal.

CBC is meant to be a citizens’ oasis in the desert of hyper-commercialized media. Tandem puts this precious public sanctuary at risk.

We understand that the CBC’s funding is insufficient and that management is doing everything it can to raise revenue to keep the CBC afloat. But Tandem is a bridge too far. We cannot save the CBC by destroying its core asset: Canadians’ trust in its public purpose.

Please put Canadians at ease. Put a decisive end to Tandem at your next board meeting.

Libre-expression: action de la semaine 25.11.2020

Il est essentiel de continuer à demander de la transparence et des comptes rendus à nos instances gouvernementales. L’action que nous proposons cette semaine est de signer la pétition de Friends of Canadian Broadcasting qui demande à CBC de mettre fin au programme Tandem, permettant à des multinationales d’acheter (encore plus) les journalistes du diffuseur public sous le couvert du « journalisme ». En savoir plus.

Action Coordination est une initiative collective pour coordonner les actions et manifestations pacifiques à travers le Québec et le Canada, pour la défense de nos droits et libertés. Communiqué du 19-08-2020

Action Coordination

Communiqué de presse – Diffusion immédiate
20 août 2020
Action Coordination est une initiative collective pour coordonner les actions et manifestations
pacifiques à travers le Québec et le Canada, pour la défense de nos droits et libertés.
Plusieurs mouvements et regroupements militants de toutes allégeances, politiques ou non, se
regroupent dans les villes de Montréal, Québec, Trois-Rivières, Rouyn-Noranda, Rimouski,
Gatineau, Sherbrooke, Chicoutimi, Ottawa, Halifax et partout ailleurs au pays et se mobilisent
pour manifester, s’informer, réseauter et avancer ensemble dans la compréhension concernant
les incidences sur le peuple, notamment, des enjeux de santé publique.
Le mouvement est donc non partisan et décentralisé. Il prend de l’ampleur, notamment au fil de
la montée des mesures que nous considérons liberticides du gouvernement depuis le début de
la crise, mais il prend ses racines bien avant celle-ci.
Il est basé sur la défense des droits et libertés du peuple. Nous n’avons pas de lien formel avec
d’autres organisations ou personnalités publiques. Nous sommes des gens du peuple qui se
mobilisent individuellement et collectivement pour demander des réponses et des actions
concrètes des gouvernements suite à ces nombreux agissements problématiques dans la
gestion de la crise sanitaire et les dommages collatéraux.
Nous sommes contre les mesures sanitaires disproportionnées, contre les nouvelles mesures
scolaires abusives, contre l’obscurantisme médical et scientifique, contre la censure, contre la
dictature de l’état et contre la corruption systémique.
Restez à l’affût, des événements dans diverses villes s’ajoutent régulièrement au calendrier.

Événements planifiés connus

http://bit.ly/InfoManifs (lien mis à jour de manière journalière)

Samedi 22 août

Montréal
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/305382017451958/
Québec
Voir manif du dimanche 23 août
Trois-Rivières
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/303828930940600/
Chicoutimi
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/303869830936510/
Gatineau
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/305232387466921/
Rouyn-Noranda
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/305231734133653/
Sherbrooke
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/305130944143732/
Rimouski
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/305073474149479/

Dimanche 23 août

Québec
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/304200717570088/
Halifax
facebook.com/groups/SaturdaysDemos/permalink/304858287255695/

Vendredi 28 août

Musifestation, Saint-Sylvestre (Beauce)
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/305174767472683/

Samedi 29 août

Ottawa
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/305176990805794/
Montréal
Voir manif du Dimanche 30 août
Musifestation, Saint-Sylvestre (Beauce)
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/305174767472683/

Dimanche 30 août

Montréal
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/304676647522495/
Musifestation, Saint-Sylvestre (Beauce)
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/305174767472683/

Samedi 12 septembre
Montréal
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/305962620727231/

Mardi 15 Septembre
Québec
facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/permalink/305347980788695/

Coordonnées

Lien pour se tenir à jour
bit.ly/InfoManifs

Email pour information / Questions
actioncoordinationinfo@gmail.com

Contacts facebook
Alexandre Laberge-Ayotte
Alexandre Galarneau

Page Facebook d’Action Coordination
https://www.facebook.com/Action-Coordination-103733314784377/

Groupe principal francophone Les Manifs du Samedi dans chaque ville
http://facebook.com/groups/LesManifsDuSamedi/

Groupe homologue anglophone Saturday’s Demos in all cities
http://facebook.com/groups/SaturdaysDemos/

Groupe de covoiturage francophone
http://facebook.com/groups/CovoiturageAutobusPourLesManifs/

Groupe de covoiturage anglophone
http://facebook.com/groups/CovoiturageAutobusPourLesManifs/

Testimony | #GérantdEstrade #Cossette45millions

Seen on a public post on fb on 2020-05-12

Sharing from Padrig Gatth, all about our government’s allotment of 45 million in public funds to Covid advertising aimed at reinforcing their brilliant health directives (useless, insulting propaganda to distract from their complete mishandling of the situation). I for one have never been more excited to pay my taxes. (Maya)

#GérantdEstrade

Ainsi donc, le même jour où l’on apprend que le taux d’approbation de la gestion de crise par Legault et la CAQ est passé de 95 % à 77 % en quelques semaines, les détails du contrat de publicité octroyé à la firme de publicité Cossette pour vendre les salades du gouvernement à la population sont révélés : 15 millions par année sur trois ans.

45 fucking millions.

Pour donner un ordre de grandeur, 15 millions, c’est ce qu’il en a coûté pour reconstruire l’école primaire Baril, à Hochelaga, et la mettre aux normes du 21e siècle.

Le même montant en fonds publics sera donc versé à une firme publicitaire (une industrie reconnue pour sa probité morale et son civisme exemplaire) chaque année, pendant trois ans. Pas trop compliqué que ça.

Et pourquoi? Pour convaincre la population du bien-fondé des directives gouvernementales (celles du moment, quelles qu’elles soient, parce tsé, ça ÉVOLUE). Pour garantir notre docilité, et booster au passage le taux d’approbation du régime caquiste.

Se laver les mains 10 fois par jour, toujours garder ses distances, soit. Porter un masque en public, sure. Mais est-ce vraiment nécessaire de dépenser 15 millions par année pour marteler ce message, alors qu’on nous le répète déjà à longueur de jour depuis des mois? Qu’est-ce qui pourrait bien justifier qu’on mette autant d’argent dans cette enveloppe? Permettez-moi de douter de la bonne foi de ce gouvernement de mononcles graisseux.

Alors que le directeur national de la santé publique, qu’on dit « neutre » et « indépendant » du pouvoir, frétille du cul sur un rap merdique dont l’une des barres est « On est chanceux d’avoir François Legault Suspends tous mes droits, j’te donne le go », quelques jours seulement après avoir fait le clown à Montréal-Nord et distribué des pasteis de nata à des itinérants dans la métropole sous l’œil amusé des caméras, il y a de quoi s’interroger en tabarnaque sur la « neutralité » des messages qu’on voudra ainsi nous faire avaler à coups de millions.

Passons sur l’indécence, pour le directeur national de la santé publique, de danser comme un festivalier en goguette tandis que les morts s’empilent encore à raison d’une centaine par jour. Passons encore sur la petite crisette que ce même haut fonctionnaire a poussée quand certain-e-s spécialistes perplexes ont eu l’outrecuidance de contester du bout des lèvres la sagesse du plan de déconfinement précoce proposé au Québec. Mais que devons-nous penser du goût manifeste de ce monsieur pour l’attention des caméras, de sa propension au cirque médiatique et, surtout, de l’inquiétante tendance qu’il affiche à prêter sa notoriété aux volontés du gouvernement? Non seulement la direction de la santé publique n’a plus rien de politiquement neutre, mais elle participe activement à la game politique et ses directives se confondent aux orientations (politiquement motivées) du gouvernement dans une espèce de feedback loop malsain ou se perd l’intérêt public.

Alors qu’au début de cette crise, même les plus sceptiques d’entre nous répétaient qu’il fallait « suivre la science », après deux mois de crise et une suite ininterrompue de signes et consignes contradictoires, il devient de plus en plus difficile de percevoir où finit la science, et où commence la politique.

Et que fait le gouvernement pour contrer la fâcheuse disposition d’une partie du public à poser des questions, critiquer et résister à ce qui ressemble de plus en plus à une gestion de marde?

Il garroche 45 millions dans une campagne de poudre aux yeux, qui sera sans doute au moins un tantinet plus subtile que le pablum rance qu’il nous sert depuis deux mois, quotidiennement, à coups de buzzwords débiles trouvés le matin même en brainstorm, de mauvaises prestidigitations, de sourires niais et d’appels renouvelés au gros bon sens (toujours celui du patronat et des mononcles qui sont aux rênes de l’État, bien sûr; jamais celui des intervenant-e-s de première ligne, dont l’écho distant est étouffé sous le bruit sourd des carcasses qu’on empile).

45 millions. De fonds publics. Pour nous la faire à l’envers.

Cool cool.

#TTLG ep.2 | Mariano Franco (1/2)

#ThroughtheLookingGlass de Minutes, un média multi-lingue de Montréal vous présente son deuxième épisode en deux parties. Mariano Franco est un artiste multi-disciplinaire d’origine mexicaine habitant ici.

Il nous parle de sa vie en confinement avec sa famille depuis plusieurs semaines et l’impact sur son travail.

Pour voir d’autres de ses vidéos, c’est sur Elpapichulo.com entre autres

Le restaurant de la famille Franco s’appelle Tachido Snack Bar sur Parc dans le Mile-end. Il est maintenant possible de commander des tacos kits et autres spécialités délicieuses pour emporter.

Mariano a collaboré avec le groupe montréalais GypsyKumbia pour ce nouveau vidéo tourné au Mexique: https://www.youtube.com/watch?v=c-bh5

Pour en savoir plus sur le lancement de l’album VelkomBak: https://www.facebook.com/events/84393

Témoignage | Marie-Eve Bouffard #4325

« Aujourd’hui, je me sens abandonnée…
Je ne suis finalement pas un ange gardien, mais un numéro d’employé. Je suis #4325.
#4325 a été délestée la semaine dernière. Elle a dû quitter le service de périnatalité du CLSC pour aller prêter main forte en CHSLD. On ne lui a pas demandé son avis, c’est un numéro qui n’a plus de convention collective à cause du décret ministériel. #4325 s’est résignée, elle a demandé une chambre d’hôtel pour protéger sa famille a risque de complications si le COVID venait a entrer dans la maison. Elle a fait 57hrs en une semaine car personne ne venait la remplacer la nuit… #4325 a une conscience professionnelle et sociale, elle ne veut pas abandonner des patients en fin de vie qui sont déjà assez laissé a eux meme comme ça. Mourir dans la dignité, #4325 y croit. Elle accompagne d’ailleurs de trop nombreux sages vers la mort, se permettant de prendre le temps de tenir la main d’une dame lors de son dernier souffle afin qu’elle ne soit pas seule, puisqu’elle semblait apeurée…
Mais voilà qu’elle sent qu’elle atteint sa limite. Elle a encore dû rester 16h par manque de relève. Pas étonnant, le CHSLD où elle a été envoyée a reçu 31 démissions. À la base, #4325 est en CLSC pour garder une santé, un équilibre. Elle pense a ses enfants et son mari qu’elle a dû laisser derrière et trouve qu’elle a assez donné, que le flambeau doit être passé a quelqu’un d’autre… mais ce n’est pas aussi facile que ça ! Elle est un numéro attribué a la case CHSLD.
Comme si ce n’était pas assez, #4325 développe des symptômes de la COVID… elle s’est pourtant protégée, mais il y a cette fameuse nuit où elle a fait 16hrs. Elle a subit une brûlure chimique au visage qui l’a obligé a retirer sa visière en urgence alors qu’elle était auprès d’un usager COVID positif… un membre du personnel avait oublié de diluer le désinfectant dans lequel la visière qu’elle portait avait trempé. Les responsables du CHSLD s’en sont rendu compte en voyant des lunettes de protection se désintégrer dans le dit liquide… Et toute les autres fois où elle a prit soin de patients en grande détresse respiratoire, qui toussaient, sous oxygène, et qu’elle portait seulement un masque de procédure tel que demandé… aurait elle du avoir un N95?
Avec un test COVID positif, #4325 perd le droit d’habiter sa chambre d’hôtel. Il semble qu’on pouvait lui payer alors qu’elle travaillait, mais maintenant qu’elle est positive, son ciusss refuse de continuer a payer l’hôtel… la famille de #4325 n’est plus importante puisqu’elle ne sert plus à rien.
Alors oui, aujourd’hui je me sens abandonner par mon organisation, parce que #4325, c’est moi. Je considère être bien plus qu’un numéro… l’ange gardien que j’étais il n’y a pas si longtemps a une aile brisée et il semble qu’on jette les anges brisés au lieu de leur laisser le temps de se réparer… dommage, car il y aura un après pandémie et les anges gardiens deviendront un espèce en voie d’extinction… »

Publié sur facebook le 1er mai 2020. Aimé par 3800 personnes et quelques développements ont eu lieu tel que décrit par elle-même sur fb et dans un article de L’Actualité.

Avez-vous entendu parler d’Appels à Témoignages sur Minutes?

Minutes se veut une plateforme indépendante pour donner des voix et de la place médiatique à des discours d’intérêt public afin qu’ils soient documentés et qu’ils portent ensemble des messages plus ancrés dans l’expérience et les campagnes collectives.

Nous publierons autant de témoignages que nos moyens limités nous le permettent. Toutefois, si vous avez un message que vous désirez faire entendre au-délà des algorithmes, vous pouvez communiquer avec nous par courriel. minsmtl@gmail.com

Un groupe facebook appelé Minutes Discussions est dédié à ouvrir des thématiques hashtags, afin de permettre des premiers échanges dans le but de créer des outils et du contenu médiatique avec les hashtags proposés pour chaque histoire.

note éditoriale: Minutes priorise qu’un sujet soit contextualisé, que le moins de références ou diffusions de contenus médiatiques des grands médias publics et privés soient fait à moins que nécessaire à l’enquête, et que des timelines soient tenus en compte pour les dossiers en cours.

Même si en s’informant sur les réseaux sociaux, on reçoit énormément d’informations de tout genre, il est possible aussi de suivre certains « auteurs » indépendants qui sont reconnus pour leur connaissance ou connection à une certaine thématique, ou qui sont tout simplement passionnés et font preuve de rigueur journalistique sur des sujets de l’heure.

Ainsi, avec Appel à témoignage / Testimonies, une section bilingue, nous visons à fournir un espace pour de nombreuses voix et expériences, et aussi que ces porte-paroles d’une citation ou bien plus, puissent inspirer ou aider à connecter les luttes sociales et les gens entre eux.

Petit aperçu des derniers jours | Pour obtenir les derniers Appels de la journée, suivez Minutes Montréal sur twitter. Merci pour vos paroles et vos analyses.

Testimony | #cdnpoli #polqc #AssNat

Quebec is the jurisdiction within Canada where the police have issued, by far, the most tickets for alleged public health violations. Two-thirds of all tickets issued in Canada originate from police forces in Quebec. Quebec is _also_ the jurisdiction in Canada with the most COVID-19 positive cases and the most COVID-19 linked deaths (almost doubling the numbers in Ontario, which has six million more residents than Quebec). British Columbia, the third largest province, has issued no tickets, preferring a public education approach, and has significantly fewer COVID-19 cases (in both absolute and proportional numbers) than Quebec.

It shows, despite the pathetic excuses yesterday by Quebec’s Minister of Public Security, that there is no link between issuing tickets and promoting public health. Meanwhile, police in Quebec are acting in absurd ways, enabled by neighborhood snitches.

Here are two troubling examples:

i) This past Saturday in Drummondville, Monique Champagne, 81, had a visit at her home from her boyfriend, Laurent Lessard, 87. They live separately, but have been a couple for about 20 years. During the pandemic, while autonomous, they have not visited each other. But Laurent finally visited Monique on Sunday, where they hung out outside, maintaining distance, and then went inside for a meal, where they also maintained physical distance. They were snitched on by neighbors, the police (SQ) arrived, entered the home, and issued two tickets for $1546 for an illegal gathering. The police threatened to double the amount if they continued their meal. This case, where the police showed no discretion and created psychological distress to two elders, has been covered by the mainstream media in Quebec. The Radio-Canada article in French (with video) is linked here: https://ici.radio-canada.ca/…/contravention-salee-couple-ai…. Monique Champagne’s son wrote a letter to the local paper published here: https://www.journalexpress.ca/…/constat-dinfraction-pour-a…/

ii) Here is the testimony of another case, from the Eastern Townships, not covered by the media yet but shared with me anonymously: « Social Distancing House Search, May 3 (May 4, 2020): Sunday morning at 7:45 am, the doorbell rang and the cops were at the door saying there was a complaint about a rassemblement (gathering). We had to wake up the kids to tell them the po-po wanted to search the house. First non-family in the house in two months. Some fucking neighbour had seen a car they didn’t recognize parked on the street and called the cops claiming someone had gone into our place. I was so surprised I didn’t even ask the cops the usual questions (do you have a fever, cough, etc.) before letting them in, so they could have even brought the damn virus into the house. Looks like it may have been the same neighbour who called the cops last weekend on three little kids clearly from the same family playing in the yard a few feet from their condo back porch where their parents were sitting. wtf. Fortunately, a bunch of neighbours were equally pissed in their reactions on a neighbourhood FB page, which helped us explain to our kids that not all our neighbours are crazy jerks. »

The second case, which did not result in a fine, shows that in addition to the more than 3000 fines issued by police in Quebec (so far), there are likely just as many examples of police searches, home entries and ID checks that are of dubious legal validity, even during the pandemic.

There are many other examples to share, from Montreal police issuing tickets to homeless people and frontline street workers, to the overpolicing of neighborhoods like Montreal-Nord, not to mention the normalizing of snitching (snitches, especially when anonymous, who are just pursuing grudges, or acting on their own prejudices and biases, without any accountability).

The police can’t be trusted to exercise proper discretion, whether in a public health crisis, or otherwise, and Quebec is a glaring example of police abuse taking the place of effective public education.

Reference was made through hyperlink to Radio-Canada article citing a elderly couple who are contesting their 1546$ each fines for dining together when living separately. « Contravention salée pour un couple d’aînés de Drummondville | Corona »