Dossier #Autonomie alimentaire – mise à jour 02/05/2020

L’auto-suffisance, la souveraineté alimentaire, la production agricole, les jardins pôles de production d’agriculture urbaine et la volonté du gouvernement pas claire, claire. Des articles sont apparus dans les médias parlant d’une entreprise appelée ‘Poules en Folies’ qui connaît un certain succès à ce moment tout comme des petits producteurs de semences biologiques comme les Jardins de L’Écoumène.

Or, le gouvernement semble faire la sourde oreille à l’Union Paysanne et d’autres groupes d’intérêts qui le poussent à protéger et supporter les organismes à but non lucratifs ou petites entreprises comme les pépinières qui permettent de propager des îlots de verdure et de production potagère de qualité dans notre masse de béton obnubilante. Que se passera-t-il?… A suivre. Les gros lobbys sont invités à la table du PM à l’heure actuelle.

Citation coup de poing dans un article suggéré par l’Union Paysanne:

« Et forcément, lorsque l’UPA voit en l’aliment une simple valeur d’échange (un objet de commerce) et non plus une valeur d’usage (quelque chose qui sert à nourrir), elle ne peut, sans provoquer quelques fous rires, s’affirmer comme grande protectrice de l’alimentation québécoise. » L’UPA aux commandes de la dérive de l’agriculture, Mouton Noir, 13 avril 2020, Gabriel Leblanc

Il est possible de s’informer sur les actions menées par l’Union Paysanne en ce moment sur son site. Plusieurs articles pour aborder les questions relatives au marché agricole sont disponibles.

SOUS-DOSSIER: #Jardinsouverts

TIMELINE

  • 3/05/2020 | Des réunions s’organisent dans les différents jardins. Des comités bénévoles de « distanciation physique » se créent pour mettre en place un fonctionnement. Selon les nouvelles des jardins de l’arrondissement du Plateau, leurs CA sont convoqués à une réunion avec la Ville de Mtl à la mi-mai. Les jardins demeurent donc fermés jusqu’à nouvel ordre.
  • Publié le 1er mai ou un peu après, un communiqué de la Ville de Montréal, citant la conférence de presse du 30 avril mais donnant certains éléments plus précis sur les règles entourant le jardinage en communauté. Notamment, les jardiniers devront prendre des rdv pour accéder à leur terrains et une surveillance constante est prévue. Entre temps, quelques jardins ont rapporté avoir pu accéder à leurs jardins sachant que la Ville a enlevé les cadenas et a restauré l’eau.
  • 30/04/2020 | La mairesse Valérie Plante de la Ville de Montréal annonce un jour avant la date de plantation idéale au Québec, et coïncidant avec la fête internationale des travailleuses/res, l’ouverture des jardins de communautaires de Montréal. La nouvelle s’était fait attendre depuis la mi-mars par de nombreux jardiniers communautaires à travers la ville. Malgré le fait que les provinces (Ontario, BC) et d’autres villes telles que Québec et Laval, avait déjà annoncé leurs ouvertures plus tôt. Le choix du moment a peut-être été influencé par la pétition, la couverture médiatique reçue, ou le délai nécessaire pour recevoir les recommendations des DRSP et INSPQ. Ceci étant, c’est aussi un moment où les polémiques sociales sont fortes. Notamment suite à l’annonce plutôt cette semaine de l’ouverture controversée des écoles et garderies, ainsi que des 3 nouveaux secteurs (génie civil pour infrastructures, magasins non-situés dans un centre d’achat et les entreprises manufacturières). La Ville demande aux CA des jardins qu’ils tentent de respecter « à la lettre » les protocols et conseils pour protéger la santé des membres du jardin. Processus à déterminer.
  • 27/04/2020 | Communiqué bilingue français/anglais sur la pétition diffusé sur le fildepresseMNW, re-publié dans la section COMMUNIQUER -30- de Minutes

L’INSPQ, une deuxième autorité scientifique (plus indépendante du gouvernement) au Québec a publié ce document avec des recommandations pour l’ouverture sécuritaire des jardins communautaires.

D’après le document de la DRSP, rédigé le 16 avril mais transmis à Minutes le 27, il semblerait que les « directives » attendues de la cellule de crise de Montréal pour orienter la ville et les conseillers des arrondissements sont positives quant à une possible ouverture des jardins. Le quand reste à être défini pour Montréal alors que le nombre de localités et de provinces ayant prévu l’ouverture de leurs jardins communautaires s’accumulent (BC, ONTARIO, Dorval, Laval, et ailleurs).

Des citoyens de Montréal ont appelé en masse la ville de Montréal pour demander que leur noms soient ajoutés sur le dossier 2069156 concernant la demande d’ouverture des jardins communautaires.

Des jardiniers du Jardin Panet ont fait circulé une lettre addressée à Mme Plante pour demander l’ouverture.

  • 16/04/2020 Document du CIUSS – Direction de la santé publique, transmis par député parlementaire (pdf complet disponible sur demande) « La Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP) considère que l’accès aux jardins communautaires et collectifs contribue à la sécurité alimentaire des individus et des familles, en donnant accès à des fruits et des légumes frais et nutritifs à faible coût. »
  • 10/04/2020 | Création d’une pétition demandant que le gouvernement du Québec ajoute les jardins communautaires et collectifs à la liste de services essentiels. change.org/jardinsouverts (en date du 27/04/2020 plus de 3500 signatures)

Couvertures médiatiques notées:

Article d’Annabelle Caillou dans Le Devoir paru 27/04/2020 (il est possible de s’abonner gratuitement pour le lire)

Un article est sorti aujourd’hui dans le Devoir pour aborder la question de l’agriculture urbaine. J’ai parlé avec Annabelle Caillou de la pétition (change.org/jardinsouverts) qui a regarni des milliers de signatures à grandeur du Québec, cependant le gouvernement de Legault n’a encore rien dit sur le sujet malgré les décisions récentes de la Colombie-Britannique et de l’Ontario d’ouvrir leurs jardins communautaires en suivant des mesures pour protéger la santé de leurs membres. (Laura Kneale)

CBC Daybreak, CBC News Radio 1 ont fait des courts clips audio sur le sujet de la pétition à Montréal.

Les jardins communautaires, service essentiel?RCINET.ca sorti le 27 avril 2020, citant Laura Kneale du communiqué de presse et abordant la question des jardins dans le contexte historique d’un effort citoyen par temps difficiles.

« Il y a des bénéfices évidents et tangibles d’ouvrir les jardins communautaires, dont celui de permettre à des citadins de cultiver et partager leurs récoltes, ainsi que de nombreux avantages pour la santé mentale. Dans un contexte d’insécurité alimentaire, les jardins communautaires et collectifs sont des lieux essentiels pour le partage de connaissances et bâtir la solidarité communautaire. » Laura Kneale du Jardin Rivard à Montréal, instigatrice de la pétition

ATELIERS

Voir notre calendrier en développement, qui sera publié bientôt

28/04/2020 12h30 – Atelier en anglais: Planting At Home: A Workshop with mind.heart.mouth

1/05/2020 19-21hNotre Alimentation en Temps de Crise, Viser La Reconstruction d’un Système Résilient. Greenpeace Québec tient un atelier gratuit. Lien pour inscription en dehors de fb: https://act.gp/3aGXQxM

Communiqué #Jardinsouverts diffusé sur la liste fildepresseMNW

English follows

———- Forwarded message ———
From: NEWSWIRE <fildepresse@lists.riseup.net>
Date: Mon, Apr 27, 2020 at 6:05 AM
Subject: Avis aux médias: Des jardiniers communautaires demandent que les jardins communautaires soient considérés un service essentiel.
To: <fildepresse@lists.riseup.net>

(Avis aux médias – Pour diffusion immédiate)
Il est temps d’ouvrir les jardins communautaires et collectifs au Québec! Les jardins communautaires en Colombie-Britannique et en Ontario ont eu l’aval de leurs gouvernements provinciaux.
Des jardiniers communautaires de la région de Montréal demandent que les jardins communautaires et collectifs soient considérés un service essentiel.

Montréal, 27 avril 2020 — Des jardiniers communautaires de la région de Montréal demandent au gouvernement provincial qu’il agisse pour ouvrir les jardins communautaires et collectifs, en tant que service essentiel.

Nombreux jardiniers communautaires affirment que la mise en place de mesures simples– tel qu’un horaire décalé des visites, tout en maintenant la distanciation sociale — permettrait aux jardins communautaires et collectifs d’assurer le respect des prérogatives en matière de santé publique.

De plus, il y a des bénéfices évidents et tangibles d’ouvrir les jardins communautaires, dont celui de permettre à des citadins de cultiver et partager leurs récoltes, ainsi que de nombreux avantages pour la santé mentale. Dans un contexte d’insécurité alimentaire, les jardins communautaires et collectifs sont des lieux essentiels pour le partage de connaissances et bâtir la solidarité communautaire.

La Colombie-Britannique a déclaré les jardins communautaires un service essentiel il y a maintenant quelques semaines. Le gouvernement de l’Ontario a annoncé samedi matin qu’il levait les restrictions sur les jardins communautaires de la province. Cependant, la province de Québec et la Ville de Montréal continuent malheureusement d’être à la traîne et on attend éminemment qu’ils déclarent les jardins communautaires un service essentiel pour la population du Québec

« Nous sommes surpris que Québec n’a pas dit un mot sur les jardins communautaires alors que des débats sur la sécurité alimentaire et l’incertitude battent leur plein. La Ville de Montréal attend des nouvelles des autorités en matière de santé publique et les assemblées générales des jardins ont été suspendues pour le moment.” rapporte Laura Kneale du Jardin Rivard.

Une pétition rédigée par des jardiniers communautaires et collectifs a regarni des milliers de signatures en peu de temps, et présente des raisons péremptoires pour l’ouverture immédiate des jardins communautaires: www.change.org/jardinsouverts

— 30 —

Contacts (français / anglais):
– Laura Kneale, Jardin Rivard (Plateau-Mt-Royal)
514-699-9274  / laura@jardinrivard.ca

– Gwen Schulman, Jardin Mile-End
514-910-4183 / schulman@sympatico.ca
-John Beale, Les Pouces Verts (Verdun)
514-561-5958 / johnbeales@gmail.com

Source: Entraide pour les jardiniers et jardinières (Montréal)Cette liste est un fil de presse en français pour les groupes militants à Montréal.

Pour s’inscrire au fil de presse en anglais, envoyez un courriel à newswire-subscribe@lists.riseup.net.

Pour être effacé de cette liste, envoyez un message à fildepresse-unsubscribe@lists.riseup.net.

Suivez-nous

https://www.facebook.com/FildepresseMNW/https://twitter.com/FildepresseMNW

(Attention News Editors – For immediate release)

Open up Quebec’s community and collective gardens! Community gardens have been opened in British Columbia and Ontario, but not in Quebec.

Montreal-area community gardeners continue to demand that community and collective gardens be considered an essential service.

Montreal, April 27, 2020 — Montreal-area community gardeners are demanding that provincial and city authorities permit the opening of community gardens as an essential service.

Community gardeners assert that with some simple measures — such as a staggered schedule at gardens, as well as maintaining social distancing — community and collective gardens can respect public health prerogatives.
Moreover, there are obvious and tangible benefits to the opening of community gardens, including permitting city residents to grow and share their harvests, as well as improved mental health. In the current context of food insecurity, community and collective gardens are essential locations for skill-sharing and building community solidarity.

In comparison, British Columbia declared community gardens an essential service weeks ago. The Ontario government announced Saturday morning it’s lifting restrictions on community gardens. Meanwhile, the province of Quebec and the City of Montreal are unfortunately lagging behind and have yet to declare community gardens an essential service.

« We are surprised Québec has not said a word on community gardens in the midst of various debates regarding food security and general uncertainty at this time. The City of Montreal is awaiting news on public health authorities and general assemblies have been postponed. » says Laura Kneale of the Jardin Rivard in the Plateau-Mt-Royal.

A petition launched by Montreal community gardeners garnered thousands of signatures quickly, and provides more compelling reasons for the immediate opening of community gardens: www.change.org/jardinsouverts

— 30 —

Media Contacts (English & French):

– Laura Kneale, Jardin Rivard (Plateau-Mt-Royal)
514-699-9274  / laura@jardinrivard.ca

– Gwen Schulman, Jardin Mile-End
514-910-4183 / schulman@sympatico.ca
-John Beale, Les Pouces Verts (Verdun)
514-561-5958 / johnbeales@gmail.com
Source: Gardening Mutual Aid MontrealThis is the English-language newswire for social justice groups in Montreal.  newswiremtl.info

To subscribe to the French-language newswire, send a message to fildepresse-subscribe@lists.riseup.net.

To unsubscribe from this list, send a message to newswire-unsubscribe@lists.riseup.net.

Follow us
https://twitter.com/FildepresseMNW
https://www.facebook.com/FildepresseMNW/

Sarcastic reflections of the day

1. I’m so thankful for the scientific evidence provided by Quebec’s Santé Publique. I bow down to thee, Santé Publique, and shun the advice of out-of-province/international medical experts. Quebecers are clearly a unique breed of human that have different mental and physical health requirements than people elsewhere. As well, I am buoyed by Legault’s confidence that « it’ll probably be the same in September, » so we might as well not wait.

2. I am filled with hope that the CAQ has chosen such an all-encompassing indicator of covid control: not ever-rising numbers as might be expected, or rates of infection, no, but extra hospital beds of course–nothing more, nothing less. They are right to keep repeating the same message: when will we get the point, already? Quebec is living two realities: one in CHSLDs and one outside of CHSLDs. As long as they continue to ignore and dismiss significant outbreaks in grocery stores, hospitals, prisons, homes, and neighbourhoods like Montreal Nord (which are peripheral at best, and full of immigrants), this will of course remain true. What we don’t believe can’t hurt us. And besides: these outbreaks are exceptions, and are under control.

3. I admire Legault’s ability to quickly shift his narrative, based on the optics of the day. It’s an important asset in any political leader. As his subjects we have followed swiftly from ‘flatten the curve,’ to ‘herd immunity,’ to ‘social reasons,’ the latter two being the underlying rationale for reopening. So what if they now admit herd immunity is not a proven thing at all? Why wouldn’t we still enact the same exact plan, but for social reasons? Clearly there is no other way to deal with the special social fallout Quebec is experiencing compared to everywhere else than to break quarantine and reopen schools. Clearly we can’t imagine any more effective solution than that.

4. I’m happy that young, healthy teachers are willing to take the risk for the sake of the children. And I’m confident they’ll be able to keep groups of 15 young kids 2 meters apart without issue. Equally, I’m sure that construction workers are heeding every precaution day after day as they rush to finish projects that have fallen behind–but really, they are young, healthy men, so what does it matter?

5. I am thrilled that Legault is a businessman first and that risks are being taken without the delay that other places will suffer as they wait for knowledge to crystallize and curves to flatten. Our economy will be so strong it may survive us yet! And people will say: wow, look at Quebec!

6. I am impressed that our leadership has left school attendance up to parents, washing their hands of any responsibility for outcomes. What better way to collect scientific evidence for Santé Publique than to observe an early group of willing test subjects? Well, maybe not the teachers, but at least the kids will be willing, right?

What are you happy about? 🙂

#Throughthelookingglass – ep.1

David Somellera is a performance artist and an anthropologist from Mexico City.

Almost 2 years ago he moved to Madrid, Spain following the distress caused by the September 2017 earthquake which was devastating to Mexican civil society.

Now he lives with his wife and 4 year old son in the second most affected country for covid-19. Statistics have reported almost a thousand people were dying every day in recent weeks.

Before his new reality, he was working as a researcher on agroecology in a center called “Centro de Acercamiento a lo Rural” a space that combines investigation, training and cultural production through different lines of action, from a Documentation Centre and canteen to a Self-Publishing Workshop.

Veronica Alva interviewed David on April 13th to get a grasp of what reality for an artist and his family living in Madrid looks like. This video is the first of the #Throughthelookingglass series.

His work in performance: https://www.youtube.com/watch?v=-fM2Qx_LLNA

Rant

Yeah, so I’m completely not okay with all of Legault & Arruda’s herd immunity *supposition*–’cause that’s what it is. Let’s be clear: they’re proposing an experiment that is sure to have casualties. There’s a reason it’s so controversial among virologists and ethicists alike, although economists seem largely on board of course.

1. There is no evidence yet to show this strategy will work with this particular virus, which acts differently than any virus seen before it. We do not KNOW yet if/for how long immunity will occur in people who’ve been infected.

2. Going this route means deprioritizing our parents/grandparents/elders, anyone with autoimmune or other chronic health conditions, whether diagnosed or undiagnosed, and others of all ages who may die/suffer long-term health problems due to reasons science has yet to grasp….’cuz it’s all still *new*, a concept our society, with its characteristic lack of patience and inability to halt exponential growth fails to understand.

3. Even if this does turn out to be the best course of action, we’re not there YET. Apart from needing to first learn more about how the virus acts, we need to at least plank/flatten/waffle iron the curve before even entertaining this idea. As it stands now, cases in Quebec are still RISING steadily, and Legault himself said we’re currently lacking 10,000 medical personnel. This does NOT sound like a wise time to experiment with people’s health. It’s bad enough that anyone with a non-covid health condition is basically fucked if they require medical attention.

4. Yesterday I watched the daily press conference and found that not only are they trying to convince the population that this is a good idea based on wishful thinking. They are also over-emphasizing the province’s stability outside of CHSLDs while downplaying/attempting to omit the fact that there are outbreaks (and deaths) in multiple Montreal hospitals (Sacre-Coeur is swimming in it), as well as in prisons, and in the population at large.

5. We have no idea how much of the population is currently infected, something Arruda copped to. Medical personnel are STILL not being tested unless they exhibit symptoms. Neither are other ‘essential’ workers for that matter. This means we surely don’t know what toll allowing people to simply get infected will have on the already burnt out healthcare system. This is a bad idea to begin with, but asking people to take this kind of risk without enough doctors to deal with the potential fallout is beyond unacceptable.

It seems a very small group is making these decisions, clearly encouraged by lobbyists, billionaires, (the mafia?): people impatient to get back to the status quo, build condos, look alive. What can be done about this bullshit?

END RANT

#LeReportagedelaRésilience 2020-04-16

2020-04-16: « J’aime les arc-en-ciels quand ils sont peints ou dessinés sur des draps blancs. Rappelons que les draps blancs sont le symbôle de la grève des loyers. S’il faut que ça se passe bien pour quelqu’un, c’est bien ceux et celles qui feront face à l’insécurité de logement, et en s’affichant avec un arc-en-ciel de solidarité, il faut le prendre en compte. Les arc-en-ciels sont aussi un élément de la nature et en s’affichant pour les arc-en-ciels, on souscrit également à cette idée que notre Nature est ce qui nous reste de plus précieux, continuons de la nourrir et la protéger comme on peut. Je suis choquée que le Jardin Botanique de Montréal a du jeter tous ces semis à peine commencés au début du printemps, ça peut sembler drastique les mesures qui se prennent en ce moment, mais à la fois, comme toujours, il y a des non-sens, et il faut les addresser » (photo prise il y a quelques temps).

#LeReportagedelaResilience 2020-04-14

All rights reserved Isabelle Renaud; 2020-04-14: Mathilde qui trouve le temps long en cette grise journée d’avril pendant que papa télé-travaille et que maman fait le ménage du garde-robe et le tri dans les vêtements d’hiver pour laisser place aux vêtements du printemps…(photo prise le 2020-04-13)