Dossier #Autonomie alimentaire – mise à jour 02/05/2020

L’auto-suffisance, la souveraineté alimentaire, la production agricole, les jardins pôles de production d’agriculture urbaine et la volonté du gouvernement pas claire, claire. Des articles sont apparus dans les médias parlant d’une entreprise appelée ‘Poules en Folies’ qui connaît un certain succès à ce moment tout comme des petits producteurs de semences biologiques comme les Jardins de L’Écoumène.

Or, le gouvernement semble faire la sourde oreille à l’Union Paysanne et d’autres groupes d’intérêts qui le poussent à protéger et supporter les organismes à but non lucratifs ou petites entreprises comme les pépinières qui permettent de propager des îlots de verdure et de production potagère de qualité dans notre masse de béton obnubilante. Que se passera-t-il?… A suivre. Les gros lobbys sont invités à la table du PM à l’heure actuelle.

Citation coup de poing dans un article suggéré par l’Union Paysanne:

« Et forcément, lorsque l’UPA voit en l’aliment une simple valeur d’échange (un objet de commerce) et non plus une valeur d’usage (quelque chose qui sert à nourrir), elle ne peut, sans provoquer quelques fous rires, s’affirmer comme grande protectrice de l’alimentation québécoise. » L’UPA aux commandes de la dérive de l’agriculture, Mouton Noir, 13 avril 2020, Gabriel Leblanc

Il est possible de s’informer sur les actions menées par l’Union Paysanne en ce moment sur son site. Plusieurs articles pour aborder les questions relatives au marché agricole sont disponibles.

SOUS-DOSSIER: #Jardinsouverts

TIMELINE

  • 3/05/2020 | Des réunions s’organisent dans les différents jardins. Des comités bénévoles de « distanciation physique » se créent pour mettre en place un fonctionnement. Selon les nouvelles des jardins de l’arrondissement du Plateau, leurs CA sont convoqués à une réunion avec la Ville de Mtl à la mi-mai. Les jardins demeurent donc fermés jusqu’à nouvel ordre.
  • Publié le 1er mai ou un peu après, un communiqué de la Ville de Montréal, citant la conférence de presse du 30 avril mais donnant certains éléments plus précis sur les règles entourant le jardinage en communauté. Notamment, les jardiniers devront prendre des rdv pour accéder à leur terrains et une surveillance constante est prévue. Entre temps, quelques jardins ont rapporté avoir pu accéder à leurs jardins sachant que la Ville a enlevé les cadenas et a restauré l’eau.
  • 30/04/2020 | La mairesse Valérie Plante de la Ville de Montréal annonce un jour avant la date de plantation idéale au Québec, et coïncidant avec la fête internationale des travailleuses/res, l’ouverture des jardins de communautaires de Montréal. La nouvelle s’était fait attendre depuis la mi-mars par de nombreux jardiniers communautaires à travers la ville. Malgré le fait que les provinces (Ontario, BC) et d’autres villes telles que Québec et Laval, avait déjà annoncé leurs ouvertures plus tôt. Le choix du moment a peut-être été influencé par la pétition, la couverture médiatique reçue, ou le délai nécessaire pour recevoir les recommendations des DRSP et INSPQ. Ceci étant, c’est aussi un moment où les polémiques sociales sont fortes. Notamment suite à l’annonce plutôt cette semaine de l’ouverture controversée des écoles et garderies, ainsi que des 3 nouveaux secteurs (génie civil pour infrastructures, magasins non-situés dans un centre d’achat et les entreprises manufacturières). La Ville demande aux CA des jardins qu’ils tentent de respecter « à la lettre » les protocols et conseils pour protéger la santé des membres du jardin. Processus à déterminer.
  • 27/04/2020 | Communiqué bilingue français/anglais sur la pétition diffusé sur le fildepresseMNW, re-publié dans la section COMMUNIQUER -30- de Minutes

L’INSPQ, une deuxième autorité scientifique (plus indépendante du gouvernement) au Québec a publié ce document avec des recommandations pour l’ouverture sécuritaire des jardins communautaires.

D’après le document de la DRSP, rédigé le 16 avril mais transmis à Minutes le 27, il semblerait que les « directives » attendues de la cellule de crise de Montréal pour orienter la ville et les conseillers des arrondissements sont positives quant à une possible ouverture des jardins. Le quand reste à être défini pour Montréal alors que le nombre de localités et de provinces ayant prévu l’ouverture de leurs jardins communautaires s’accumulent (BC, ONTARIO, Dorval, Laval, et ailleurs).

Des citoyens de Montréal ont appelé en masse la ville de Montréal pour demander que leur noms soient ajoutés sur le dossier 2069156 concernant la demande d’ouverture des jardins communautaires.

Des jardiniers du Jardin Panet ont fait circulé une lettre addressée à Mme Plante pour demander l’ouverture.

  • 16/04/2020 Document du CIUSS – Direction de la santé publique, transmis par député parlementaire (pdf complet disponible sur demande) « La Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP) considère que l’accès aux jardins communautaires et collectifs contribue à la sécurité alimentaire des individus et des familles, en donnant accès à des fruits et des légumes frais et nutritifs à faible coût. »
  • 10/04/2020 | Création d’une pétition demandant que le gouvernement du Québec ajoute les jardins communautaires et collectifs à la liste de services essentiels. change.org/jardinsouverts (en date du 27/04/2020 plus de 3500 signatures)

Couvertures médiatiques notées:

Article d’Annabelle Caillou dans Le Devoir paru 27/04/2020 (il est possible de s’abonner gratuitement pour le lire)

Un article est sorti aujourd’hui dans le Devoir pour aborder la question de l’agriculture urbaine. J’ai parlé avec Annabelle Caillou de la pétition (change.org/jardinsouverts) qui a regarni des milliers de signatures à grandeur du Québec, cependant le gouvernement de Legault n’a encore rien dit sur le sujet malgré les décisions récentes de la Colombie-Britannique et de l’Ontario d’ouvrir leurs jardins communautaires en suivant des mesures pour protéger la santé de leurs membres. (Laura Kneale)

CBC Daybreak, CBC News Radio 1 ont fait des courts clips audio sur le sujet de la pétition à Montréal.

Les jardins communautaires, service essentiel?RCINET.ca sorti le 27 avril 2020, citant Laura Kneale du communiqué de presse et abordant la question des jardins dans le contexte historique d’un effort citoyen par temps difficiles.

« Il y a des bénéfices évidents et tangibles d’ouvrir les jardins communautaires, dont celui de permettre à des citadins de cultiver et partager leurs récoltes, ainsi que de nombreux avantages pour la santé mentale. Dans un contexte d’insécurité alimentaire, les jardins communautaires et collectifs sont des lieux essentiels pour le partage de connaissances et bâtir la solidarité communautaire. » Laura Kneale du Jardin Rivard à Montréal, instigatrice de la pétition

ATELIERS

Voir notre calendrier en développement, qui sera publié bientôt

28/04/2020 12h30 – Atelier en anglais: Planting At Home: A Workshop with mind.heart.mouth

1/05/2020 19-21hNotre Alimentation en Temps de Crise, Viser La Reconstruction d’un Système Résilient. Greenpeace Québec tient un atelier gratuit. Lien pour inscription en dehors de fb: https://act.gp/3aGXQxM